Jusqu’ici, aucune lumière sur la mort suspecte de Charlot Jeudy

Alors que tout a été mis en branle pour condamner la mort suspecte du représentant des homosexuels en Haïti Charlot Jeudy, des notes de l’Ambassade de France, de celle des États-Unis, des associations de défense des droits humains, voire de la Présidence d’Haïti pour dénoncer ce décès tragique, mais jusqu’ici, aucune lumière n’est encore faite sur la disparition du militant LGBTI

Quatre semaines depuis que son corps ait été retrouvé sans vie chez lui, l’autopsie n’est pas encore réalisée. L’institution en charge n’aurait pas suffisamment de moyens pour dépister la cause de la mort du Président de l’association de défense des droits des homosexuels dénommée “Kouraj”.

Depuis le jour de son décès, le 25 novembre dernier, une enquête a été ouverte par les autorités compétentes. Comme à l’accoutumée, l’enquête se poursuit. Aucun signal n’est encore donné.

L’association “Kouraj”, qui pleure le départ de l’un des leurs, continue de dénoncer avec amertume l’immobilisme des pouvoirs de l’État qui refusent toute aide venant de l’extérieur afin d’aboutir à l’enquête.

La famille du défunt attend encore avec impatience que toute la lumière soit faite sur les circonstances entourant la mort de Charlot Jeudy, dans un contexte où la société ne tourne pas sa langue quand il s’agit de critiquer sévèrement cette pratique qu’elle juge contre-nature (homophobie).

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker