Pas un seul jour du mandat des maires ne sera retranché, rappelle la FENAMH

La fédération nationale des maires D’Haïti a organisé, vendredi 27 décembre 2019, sa quatrième assemblée générale extraordinaire, au cours de laquelle les édiles ont discuté de leur bilan. L’occasion pour la FENAMH de se fixer concernant toute manœuvre visant à interrompre les mandats de ses membres, seuls les élus remplaceront les autres élus, a-t-elle rappelé.

Ils ont en effet adopté à l’unanimité une résolution baptisée: RÉSOLUTION DE MONTANA pour exiger le respect scrupuleux de leur mandat. « Pas un seul jour ne sera retranché de nos mandats » a déclaré Jude Édouard Pierre Président de la fédération nationale des maires D’Haïti. Pour l’élu de la municipalité de Carrefour, il est inconcevable que des élus soient remplacés par de simples agents intérimaires assujettis au Chef de l’État.

« Le Président Jovenel Moïse, en tant qu’élu comprend notre position. Ce n’est point dans son désir d’écourter nos mandats, ce sont des anciens agents intérimaire soutenus par des parlementaires et militants récalcitrants qui cherchent à nous évincer » a martelé le responsable de la FENAMH. Jude Édouard Pierre s’est toutefois montré désintéressé à faire partie d’une quelconque commission. Pas un jour de moins, pas un jour de plus a-t-il dit.

Quant au maigre bilan de ses paires, le numéro un de la Fédération Nationale des Maires D’Haïti accuse les troubles socio-politique qui ont empêché aux mairies de faire suffisament de recette pour réaliser la plupart des projets. À cela s’ajoutent les fonds communaux qui ne sont pas distribués depuis deux années fiscales. Ces fonds doivent-être remis aux maires pour qu’ils puissent lancer des travaux d’ici la fin de leur mandat en juillet 2020 pour la continuité de l’État.

L’Édile des Gonaïves, proche du sénateur Youri Latortue fut brillé par son absence lors de la signature de la RÉSOLUTION de MONTANA par les membres de la FENAMH. Mais on se le rappelle, la Fédération des maires a été également l’une des signataires de l’accord de Kinam, apportant son plein soutient au Président Jovenel Moïse, qui lui aussi, défend du bec et des ongles l’aboutissement de son mandat en février 2022.

Jean Junior JOSEPH

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker