Les pas lents de Réginald Boulos vers le dialogue

Il y a quelques jours, le discours de Reginald Boulos ne se distingue de celui du Président que dans la formule et le ton. Tandis que, Cohabitation n’a jamais été un élément fondamental dans les messages véhiculés par l’homme d’affaires.

Lors du lancement officiel de son Parti dénommé Mouvman Twazyèm Vwa(MTV), Reginald Boulos a pesé sur une sorte de compromis historique. Toutefois, il y ajoute un bémol. Nul ne doit forcer quelqu’un à se joindre à lui. Quelques jours plus tard, un message de Boulos a condamné le discours menaçant du Président, assimilé à la possibilité d’éliminer sept têtes dès l’année 2020.

Pas plus de trois jours après, il convie humblement les acteurs à se détacher de tout esprit de menace, pour partager de l’amour et de l’espoir d’un changement. « Dayè, depi gen konfwontasyon tout tèt ka koupe nenpòt ki lè. », a-t-il notifié, et poursuit : »Enterè nasyon an se nan dyalòg li ye. Dyalòg sèlman k ap mennen nou kanaan ».

Dans la dernière sortie de l’entrepreneur, il ne se montre pas opposé à la cohabitation. Cependant, il veut que cela se fasse sans répression, ni menace. « Negosye wi!, Men fòk tout bagay ka mete sou tab la. Si nou renmen peyi a tout bon, fòk nou tout pare pou nou fè sakrifis nan yon konpwomi istorik. Men li pap fèt nan konpwomisyon ak negosyasyon fo mamit », a-t-il posté sur Twitter.

Face à ces petits pas qui le campent dans la même position de dialogue que le président, les débats sont intensifiés autour du personnage. Des gens se demandent : est-ce que l’eau coule à flot, à nouveau, entre Jovenel Moïse et Reginald Boulos? le richissime homme d’affaires est-il l’une des têtes que le chef de l’État souhaiterait couper?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker