Jovenel Moïse évitera l’épreuve de force et restera au Palais National ce 1er Janvier

La crise n’évolue pas à un rythme qui arrange le Président Jovenel Moïse. Une fois de plus, il est contraint de commémorer l’anniversaire de l’indépendance d’Haïti au Palais National. Lors d’une entrevue accordée en exclusivité au journal en ligne RezoNodwès, le délégué départemental de l’Artibonite, Jean-Osner Amisial, a confirmé le désistement du chef de l’État, devant son incapacité à contrôler la ville des Gonaïves comblée d’activités d’hommes armées.

Sorti du Nord-ouest, le chef de l’État aurait bifurqué une route pour se rendre en toute clandestinité à Ennery, où il a été accueilli dans l’hôtel du député Cholzer Chancy. Malgré son retour au département de l’Artibonite, annoncé pour lundi ou mardi, Jovenel Moïse n’entend toutefois pas prononcer de discours aux Gonaïves. Selon le délégué départemental, la première tête de l’exécutif a choisi d’éviter « l’épreuve de force », et restera de préférence au Palais National.

Depuis son ascension à la magistrature suprême de l’État, Jovenel Moïse ne peut pas compter le nombre de fois qu’il se voit par devant un défi pareil qui met à genoux son autorité. Il est à maintes fois contraint de ne pas se rendre au Cap-Haïtien, sous des menaces des partisans de l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles. Aujourd’hui, l’opposition des Gonaïves refuse de fêter la date de l’indépendance avec le chef de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker