L’Ambassade américaine dans le viseur des protestataires en Irak

Des manifestants ont tenté de prendre d’assaut l’ambassade des États-Unis à Bagdad ce mardi, après des frappes aériennes américaines contre un groupe de milices soutenu par l’Iran en Irak. Les manifestants ont saccagé les murs et les portes de l’Ambassade.

Des centaines de manifestants pro-iraniens ont défilé dans une zone de la capitale irakienne. Dans la foule, il y a eu des membres des Unités de mobilisation populaire irakiennes, une coalition de milices majoritairement chiites. En effet, des vidéos et des photos sur les réseaux sociaux montrent des manifestants brisant les fenêtres de l’ambassade et brûlant des objets à l’extérieur des murs.

Les États-Unis ont procédé dimanche aux frappes aériennes, au cours desquelles au moins 25 personnes ont été tuées et cinquantaine de blessées. Ces frappes ont visé cinq installations contrôlées par le Kataib Hezbollah en Irak et en Syrie. Le Kataib Hezbollah est un groupe de milice qui relève des Forces de mobilisation populaire chiite soutenues par l’Iran en Irak.

Ces attaques constituent la première réponse militaire américaine importante en représailles aux attaques du groupe de milices qui ont blessé de nombreux militaires américains, selon les responsables.

Le gouvernement irakien a averti lundi que ses relations avec les États-Unis étaient menacées à la suite des frappes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker