Incendie des marchés publics dans la région métropolitaine de P-au-P, liste partielle

Un violent incendie s’est déclaré ce lundi dans l’après-midi 13 janvier 2020 au Marché Guérite selon les dernières informations, déjà des dégâts considérables enregistrés. Une situation qui vient d’empirer la crise socio-économique du pays quand on sait que c’est le plus grand marché populaire où les petits commerçants défendent leur pain quotidien.

À chaque crise politique dans le pays, il y a toujours cette tendance à incendier des marchés publics afin de créer une situation beaucoup plus difficile. Certaines fois, il y a des mains criminelles afin de semer la pagaille et créer la diversion.

De février 2005 à nos jours, pas moins de 17 marchés publics ont été violemment incendiés seulement dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Une liste non exhaustive partant du 31 mai 2005, un violent incendie au marché Tèt Bèf, grand rue.

6 novembre 2006, grave incendie au marché de vêtements à Pétion-Ville

30 mai 2008, incendie au marché Hyppolite (Centre ville).

29 janvier 2010, encore marché Hyppolite

15 novembre 2011, violent incendie au marché de la Croix des Bouquets.

6 février 2011, incendie au marché La Coupe à Pétion Ville.

18 octobre 2012, incendie au marché Wilfrid Bertrand à Delmas 32/ 33

18 juin 2012, violent incendie au marché du Port (Centre Ville).

24 février 2012, incendie au marché de Tabarre

6 janvier 2013, encore au marché de Tabarre

14 juillet 2014, grave incendie au marché Tèt Bèf

20 novembre 2016, incendie au marché La Coupe de Pétion Ville.

6 décembre 2016, incendie au marché Bizoton ( Carrefour).

26 août 2017, grave incendie au marché Salomon.

19 mars 2017, incendie au marché “Pèpè à la Croix des bossa les”.

13 février 2018, violent incendie au marché Hyppolite.

TripFoumi Enfo vous donne une idée sur les différents incendies rageurs seulement dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Toutefois, plusieurs marchés publics dans les différentes villes de province ont aussi été incendiés. On peut citer entre autres, Jérémie (Grand’Anse), Cap-Haïtien (Nord).

Nous profitons pour dénoncer également la lenteur de l’État haïtien dont les mairies qui ne font absolument rien pour mieux sécuriser les marchés publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker