Sans délai, le CEP va analyser la demande des sept sénateurs

Le Conseil Électoral Provisoire entend analyser la demande des sénateurs afin de se prononcer sur le mandat des élus dans une réunion qui aura lieu très prochainement. Et ceci, sur le constat de caducité fait par le président à travers un message posté sur Twitter et sa décision de renvoyer les 2/3 du sénat en lieu et place d’1/3.

Saisis par ces parlementaires-contestataires, les conseillers ne font qu’attendre que sa direction juridique lui fasse part des avis juridiques pour qu’ils puissent trancher convenablement, selon Kenson Polynice, un des conseillers électoraux.

En ce qui a trait à la décision du président, contestée par des juristes et autres experts qui affirment que l’exécutif n’a pas le droit d’interférer dans le législatif qui est un pouvoir à part entière, le conseiller a refusé de se prononcer sur cette affaire pour éviter de faire « une fuite en avant ».

« Nous continuons à travailler et à faire des mises en place pour les prochaines élections quel que soit le moment, avec ou non un autre conseil », a-t-il répondu à la question de la passivité de cette institution.

En attendant que le CEP place son mot, on peut se demander est-ce que le président se soumettra à ce que cette institution aura à se prononcer, si toutefois cela part à l’encontre de sa décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker