Jovenel Moïse invite les bandits à remettre leurs armes

S’étant montré fraîchement préoccupé par le climat d’insécurité qui s’installe dans le pays, cette fois-ci, c’est un ultimatum que le locataire du palais national lance aux bandits qui terrorisent la population. Entre être frappés de ce qui est leur est réservé en cas de rébellion et coopérer, les bandits ont de quoi choisir.

Invités à déposer leurs armes, les bandits sont appelés à coopérer avec la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR). Dans le cas contraire, ils pourront se retrouver au sol, dixit Jovenel Moïse, « Car on ne va plaisanter avec eux », a-t-il déclaré.

Une menace qui n’opère toujours pas d’effet. Toutefois, il est à rappeler que le ministre de la justice avait ordonné au DG de la PNH de désaffecter les policiers qui étaient aux services des parlementaires dont leur mandat arrive à terme pour augmenter l’effectif devant sécuriser la population.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker