Le mandat d’amener contre Matyas Dandor est toujours debout

Dans une entrevue accordée à la Radio Kiskeya ce lundi 27 janvier 2020, le chef du Parquet de la commune de Croix-des-Bouquets, Maxime Augustin, déclare que le mandat d’amener émis à l’encontre de Matyas Dandor est toujours debout. Le commissaire, dit-il, ne fait qu’appliquer la loi dans le cadre de ce dossier.

Toujours selon le chef de la poursuite de la juridiction de Croix-des-Bouquets, Jean Frantz Toussaint alyas Matyas Dandor doit être arrêté et conduit au parquet qu’il dirige, où qu’il soit trouvé, à moins qu’il se soit rendu avant.

Me Maxime Augustin se considère comme étant le commissaire le plus chanceux, dit-il, puisqu’il n’a jamais été dicté par qui que ce soit. Il dit agir toujours en tant qu’autorité.

Le commissaire du gouvernement en a profité pour préciser que le parquet qu’il dirige travaille en étroite collaboration avec la PNH afin d’arrêter les gangs armés qui sèment la terreur dans cette juridiction.

Il faut souligner que plusieurs voix se sont élevées contre ce mandat d’amener à l’encontre du comédien Matyas Dandor. Plus d’un considèrent qu’il serait émané du pouvoir en place aux fins d’intimider tous ceux qui exigent le départ du président Jovenel Moïse. Les membres de l’opposition politique dont Me André Michel qualifient ce mandat de persécution politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker