Les bandits à cravate dans le viseur de Jovenel Moïse

Le président de la République, Jovenel Moïse promet de tout faire dans les jours qui viennent pour mettre la main aux colets de ceux qu’il qualifie de bandits à cravate qui constituent les principaux obstacles à la sécurité du pays. Selon le locataire du palais National, il y a un groupe bien déterminé qui se cache derrière l’insécurité que connaît le pays depuis un certain temps. Il a fait cette déclaration ce mardi 28 janvier lors de la cérémonie de remise des chèques dans le cadre du programme ONAFANM.

Le premier citoyen du pays a précisé que les jeunes des quartiers défavorisés n’ont pas les moyens pour se procurer des armes à feu et des munitions, mais ce sont des têtes pensantes qui les commenditent et les instrumentisent.

Le président rappelle les décisions prises par le CSPN afin d’équiper la PNH pour pouvoir contrecarrer les actions des malfrats. « Le pays ne peut pas être livré entre les mains des bandits », a ajouté le chef de l’État.

Par ailleurs, le poulain du PHTK a conseillé aux personnes détenant des armes à feu illégales de les remettre au plus bref délai à la CNDDR avant qu’il ne leur soit trop tard.

Le président a fait ces déclarations à un moment où les bandits sèment la panique sur tout le territoire de la République. D’ailleurs au moment où il tenait ces propos une tentative d’évasion a eu lieu au pénitencier national, situé à moins d’un kilomètre du palais présidentiel.

À rappeler que seul Pour le mois de janvier, plus de 15 personnes sont enlevées, au moins 5 policiers tués dans la zone métropolitaine, sans compter des cas d’assassinats enregistrés dans d’autres régions du pays.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker