Réginald Boulos accepte de dialoguer, mais pose des conditions

Par les bons offices de la nonciature apostolique d’Haïti, des acteurs politiques se sont réunis pour dialoguer ce mercredi 30 janvier 2020. Réginald Boulos, coordonnateur du Mouvman Twazyèm Vwa, salue la démarche mais pose des conditions pour y prendre part.

Rejetant l’unique motif du dialogue qui serait la formation d’un gouvernement d’union nationale, comme c’est le voeu du président Jovenel Moïse, l’homme d’affaires exige que cette démarche prenne en compte les vrais revendications de la population. Et que le mandat du président et la libération des prisonniers politiques soient sur la table des discussions.

Ce sont, en quelques sortes, les conditions posées par l’ancien bras droit du chef de l’État, qui est aujourd’hui l’un de ses opposants farouches. Toutefois, la tournure de la situation montre que Jovenel Moïse est loin de toute éventualité de démission.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker