Des policiers et étudiants actuellement en confrontation au Champ-de-mars

Ce mercredi 12 février, des étudiants de l’UEH se soulèvent pour une deuxième journée consécutive pour demander à l’état de prendre ses responsabilités face au phénomène de kidnapping qui prend du champ dans le pays. Une protestation qui tourne au vinaigre car, des agents de la PNH lancent sans cesse des gaz lacrymogènes en direction de la Faculté d’ethnologie.

En effet, actuellement les étudiants de l’UEH, particulièrement ceux de la Faculté d’Ethnologie, sont en confrontation avec des agents de l’ordre qui n’entendent pas leur laisser jouir de leur droit de manifester. Alors qu’ils scandent « Aba kidnapping », ces assoiffés de savoir sont obligés de se protéger des différents assauts des policiers.

Un journaliste de TripFoumi Enfo qui était sur place a constaté que plusieurs étudiants dont trois jeunes femmes sont évanouies à cause de leur incapacité à résister aux bombes lacrymogènes. « Mò rèd », tel est le dernier mot-d’ordre passé aux étudiants par les organisateurs de ce soulèvement.

L’équipe de TripFoumi Enfo est sur place pour suivre l’évolution de la situation, elle tiendra son lectorat informé.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker