La RTVC menace de ne pas couvrir les activités carnavalesques

L’un des journalistes de la radio Caraïbes, Guerrier Dieuseul a déclaré ce mercredi 12 février 2020 que la Direction Générale de la Radio Télévision Caraïbes est entrain de réfléchir sur la possibilité de ne pas couvrir les activités carnavalesques cette année, si rien n’est fait par les autorités concernées pour contrecarrer les actes des bandits armés qui sèment la pagaille partout dans la région métropolitaine ces dernières semaines.

Le journaliste du journal “Premyè Okazyon” critique amèrement les autorités qui disent vouloir mobiliser plus de 3000 policiers pour la réalisation des trois jours gras alors que la population haïtienne vit actuellement à la solde des gangs armés qui dictent leur loi.

Par ailleurs, le journaliste de la RTVC indique que plusieurs autres médias dont Kiskeya pourraient emboîter le pas afin de forcer les dirigeants à prendre leur responsabilité.  » les policiers savent ce qui doit être fait pour barrer la route aux ravisseurs. Des patrouilles policières font des va-et-vient sur la route de l’aéroport, champ-de-Mars tandis que les zones qui devraient être sous de haute surveillance n’ont aucun contrôle policier », fulmine le journaliste.

Après les policiers qui menacent de boycotter l’organisation de ces festivités, les médias semblent vouloir emboîter le pas en exigeant aux dirigeants du pays d’arrêter les bandits et les mettre hors d’état de nuire.

Il faut toutefois souligner que l’un des ténors du carnaval, Roberto Martino du groupe T-Vice avait déjà annoncé que le moment n’est pas propice pour l’organisation de ces festivités là où personne n’est exempt du train à grande vitesse de l’insécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker