« C’est un élu qui doit remplacer un élu », soutient Liné Balthazar

Le Coordonnateur du Parti Haïtien Tèt Kale semble demeurer intransigeant concernant la durée du mandat du président. Pour lui, pas question d’écourter un an de son quinquennat. Dans un entretien accordé à Le Nouvelliste, il a rappelé que « c’est un élu qui doit remplacer un élu ».

Alors qu’il admet l’échec des négociations pour la formation d’un nouveau gouvernement, plusieurs structures politiques rejettent la faute aux alliés du PHTK de refuser toute entente qui considère la fin du mandat de Jovenel Moïse en février 2021.

Et, M. Liné Balthazar semble s’embarquer sans détour à la conquête d’une satisfaction à la présidence qui pense que le temps nécessaire pour agir et accomplir ses souhaits est supérieur à un (1) an, et que nul ne peut se dresser devant de tels objectifs.

« Nous sommes à la recherche d’un accord qui va définir un cadre pour la formation du gouvernement, la réalisation des réformes qui se termineront par l’organisation des élections avec une nouvelle Constitution ».

Confiant, le leader politique croit que très prochainement un accord sera conclu. Toutefois, il pense que les acteurs politiques qui ne sont pas restés autour de la table des discussions n’y feront pas parties.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker