Plusieurs journalistes américains chassés du territoire chinois

Le ministère des affaires étrangères chinois a accordé un délai de dix jours aux journalistes américains travaillant en Chine pour le New York Times, le Wall Street Journal et le Washington Post de rendre leurs cartes de presse.

La Chine décide d’appliquer d’importantes mesures contre les journalistes américains en réponse aux restrictions discriminatoires imposées aux journalistes chinois par les États-Unis.

Dans un communiqué émanant du ministère, ces journalistes ne seront plus autorisés à travailler comme en République populaire de Chine, y compris les régions administratives spéciales de Hongkong et de Macao.

En outre, l’obligation est faite à ces trois médias, ainsi que Voice of America et Time de fournir par écrit des informations sur leurs effectifs, leurs finances, leurs activités et leurs biens immobiliers en Chine.

Toujours d’après le communiqué, ces différentes mesurent constituent, des « contre-mesures » contre les décisions restrictives prises par les Etats-Unis envers les agences de presse chinoises.

Au début du mois de mars, les États-Unis ont déclaré que plusieurs médias chinois qualifiés « d’organes de propagande » dont China Daily et le Quotidien du Peuple, seront considérées comme des représentations diplomatiques et ne pourront pas dépasser la barre des 100 employés à partir du 13 mars.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker