La justice sévira contre tout rassemblement public à Croix-des-Bouquets

C’est le Commissaire du Gouvernement de la Croix-des-Bouquets qui a fait l’annonce. Intervenant sur les ondes de la Radio Caraïbes ce lundi 23 mars, Me. Maxime Augustin a déclaré que la Police et la justice ne resteront pas les bras croisés pour contraindre la propagation du Coronavirus en Haïti. Pour cela, ils agiront avec sévérité contre tous ceux qui comptent outrepasser les mesures d’interdiction prises par l’État haïtien.

Les plus concernés sont, entre autres, les églises et les discothèques. Le CG annonce avoir déjà fermé plusieurs églises ce dimanche 22 mars sans arrêter personne. Selon lui, la Police, sans la présence d’un juge de paix, peut procéder à l’interpellation de quiconque essayant de rassembler plusieurs personnes en même temps. Aussi, les propriétaires des discothèques, des boîtes de nuit pourront subir le même sort que les leaders religieux s’ils fonctionnent pendant la période d’urgence sanitaire.

Dans la même lignée, Me. Augustin a conseillé aux marchands des petits commerces, au lieu de se rendre au marché public pour étaler leurs produits, il est préférable de le faire chez eux, dans leur quartier. Ce qui pourrait éviter bon nombre de gens de se rencontrer et aussi, ce qui peut contribuer à contenir le virus.

Conscient de la situation que vit les détenus à la prison civile de la Croix-des-Bouquets, le Commissaire annonce des mesures pour limiter les cas de détention prolongée et, avec son supérieur, il prendra en considération tout détenu qui est à un an ou 6 mois de purger leur peine. Tout cela, dans l’idée de limiter les dégâts qui s’annonce avec la propagation du Covid-19.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker