Depuis 2009, la CIA prédit la pandémie du Coronavirus

Dès 2009, la CIA avait fait des prédictions sur l’émergence d’une pandémie avant l’an 2025. Le coronavirus a été identifié comme l’un des agents potentiels, ainsi que le foyer, les caractéristiques et les cours des événements actuels dans le monde.

La Central Intelligence Agency (CIA) ou l’agence centrale de renseignement, a publié un document qui se révèlera d’une extrême importance pour l’humanité. Publié en 2009 aux Éditions Robert Laffont, ce petit livre à la couverture Rouge apparu en 2009 est intitulé : « Le Nouveau Rapport de la CIA : comment sera le monde en 2025 ? ».

À travers ce document, l’agence de renseignement américain s’est donnée pour tâche, pour la 4ème fois, de prévenir le cours des grands évènements mondiaux. C’est ainsi qu’elle avait prédit un scénario apocalyptique pour le monde, avant l’an 2025. Ce scénario est répertorié dans un encart avec le titre « Le déclenchement possible d’une pandémie mondiale».

« L’apparition d’une nouvelle maladie respiratoire humaine, virulente extrêmement contagieuse pour laquelle il n’existe pas de traitement adéquat, pourrait déclencher une pandémie mondiale. », a écrit l’agence.

Dans le rapport, l’agence avait même prévu l’endroit et les circonstances de l’émergence du virus en question.

« Si une maladie pandémique se déclare. Ce sera sans doute dans une zone à forte densité de population, de grande proximité entre humains et animaux. Comme il en existe en Chine et dans le Sud-Est asiatique où les populations vivent au contact du bétail. Pour se propager rapidement, il suffit que la maladie apparaisse dans des régions à forte densité humaine. », ont mentionné les experts.

« L’apparition d’une pandémie dépend de la mutation génétique naturelle, de la recombinaison de souches virales déjà en circulation ou encore de l’irruption d’un nouveau facteur pathogène dans la population humaine.». Des agents pathogènes de la grippe aviaire comme le virus « H5N1 » ou le coronavirus du SRAS ont été clairement identifiés comme éléments déclencheurs.

Quelque part dans le rapport, la CIA prédisait une identification tardive de la maladie en cas de manque de moyen.

« Dans un tel scénario, la maladie tarderait à être identifiée si le pays d’origine ne disposait pas de moyens adéquats pour la détecter. Il faudrait des semaines pour que les laboratoires fournissent des résultats définitifs confirmant l’existence d’une maladie risquant de muter en pandémie. Entre-temps, les foyers se declareraient dans des villes du Sud-Est asiatique.», a-t-elle poursuivi.

Comme le rapport l’avait prédit, les premiers cas de Covid-19 ont été effectivement recensés sur le continent asiatique à Wuhan, en Chine. S’ensuivent tous les évènements qui en découlent par la suite.

L’agence a aussi noté que la présence de malades asymptomatiques serait un facteur aggravant la propagation du virus à travers le monde.

Selon la CIA, à l’apparition du virus, aucun médicament ou vaccin inhibiteurs n’existeront et les conséquences seront dévastatrices tant sur le plan humain qu’économique.

«L’absence d’un vaccin efficace ou d’immunité dans le reste du monde exposerait les populations à la contagions. […], Dans le pire des cas, ce sont dix à plusieurs centaines de millions d’Occidentaux qui contracteraient la maladie…, la dégradation des infrastructures vitales et des pertes économiques à l’échelle mondiale ».

À la fin, la CIA s’est voulue rassurant en rappelant que les centres de recherches des États-Unis s’artelaient à trouver un vaccin pouvant reduire le risque de la pandémie.

Alors, le rapport n’a pas donné de précision sur le comment et qui manipulait les différentes souches de ces virus en question? Car, le travail sur la mise en place de vaccin contre un virus ou une bactérie veut dire que l’on en dispose au laboratoire et que l’on procède depuis longtemps à des manipulations. Ces manipulations peuvent parfois provoquer des mutations génétiques accouchant des virus ou bactéries extrêmement contagieux.

https://mobile.twitter.com/alexiskarklins/status/1239100896497238016/photo/2

En d’autres termes, le coronavirus n’est peut-être pas tombé du ciel.

À souligner que La Central Intelligence Agency (CIA, « agence centrale de renseignement » en français), fondée en 1947 par le National Security Act, est l’une des agences de renseignement les plus connues des États-Unis. Elle est chargée de l’acquisition du renseignement (notamment par l’espionnage) et de la plupart des opérations clandestines effectuées hors du sol américain. Elle a le statut juridique d’agence indépendante du gouvernement des États-Unis.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker