Malgré les 18 cas confirmés en Haïti, des gens croient toujours que le COVID-19 est une affaire politique

La progression du nouveau coronavirus en Haïti marche à pas de tortue. Dans moins de 15 jours, 18 cas de personnes infectées par le virus sont déjà confirmés. Pourtant, malgré celà, les gens sont nombreux à croire que l’arrivée de cette pandémie sur notre territoire est une affaire politique.

On est le 19 mars 2020. Le président de la République, S.E.M Jovenel MOÏSE, la Ministre de la Santé Publique et de la population, Dr Marie Greta Roy Clément et d’autres personnalités du pouvoir en place, se réunissent autour d’une même conférence de presse pour annoncer au public en général qu’on est passé au stade 2 de la pandémie. « Le nom d’Haïti est désormais figuré dans la liste des pays touchés par la maladie. », a annoncé le chef de l’état dans son message à la nation. Par conséquent, afin de stopper la propagation massive du virus dans le pays, diverses mesures ont été annoncées dès la soirée de la conférence.

Dans ce message à la nation, aucune identité des deux premières personnes infectées n’a été clairement révélée. Il a été dit tout simplement qu’il s’agissait d’un Belge et d’un Français. Face à celà, les Haïtiens qui savaient déjà que leur président est un imposteur et que « menm bonjou l pa laverite », allaient douter davantage de son discours suite à la publication de l’Ambassade de France en Haïti, selon laquelle la République de Macron refute avoir un Français parmi les deux cas pointés du doigt. « L’ambassade de France dément formellement les rumeurs selon lesquelles une des deux personnes testées aujourd’hui positives coronavirus serait de nationalité française », lit-on sur le compte Facebook de ladite ambassade.

En conséquence, ayant annoncé deux cas alors qu’il y en avait qu’un, l’équipe jovenelienne avait perdu pour une énième fois sa crédibilité devant la nation. Pour pallier ce vide, les pions semblaient être bien deplacées : combler la place vacante du Français par la star qui était récemment en France, un pays sur le territoire duquel la pandémie faisait déjà rage.

Entretemps, l’USAID a annoncé qu’une somme de 62 millions de dollars US sera mise à la disposition des petits pays affectés par le virus. Quelques heures après, les résultats du dépistage des personnes suspectes en Haïti étaient déjà prêts. Quelle coïncidence !

De surcroit, les résultats des test qui étaient normalement prévus 48 heures après le dépistage, si l’on se réfère aux dires du MSPP, ont été donné dans seulement quelques heures. On se rappelle de l’information circulant en boucle sur les réseaux sociaux, selon laquelle Roody aurait accepté de troubler l’attention publique avec cette question de Coronavirus en échange d’une forte somme d’argent versée par l’État. Face à celà, plus d’un croyaient et continuent de croire que cette déclaration a été faite dans la seule et unique optique de faire du magot.

Roody Roodboy, après avoir passé 9 jours à l’Hôpital Universitaire de Mirlabais (HUM) pour avoir été positif au virus (selon les dires de l’artiste), il est rentré chez lui le 29 mars 2020. Le lendemain, dans un direct de près d’une heure, son expérience avec la maladie a été dévoilée au public et l’incompétence de l’État, particulièrement à son encontre, était également mise à nue.

Venu de la France dans un spectacle qui n’a pas pu avoir lieu à cause du virus, l’artiste était ciblé, présupposant qu’il avait contracté le virus en cette terre étrangère. De ce fait, il avait lui même décidé de se mettre en quarantaine et laisse aux autorités sanitaires du pays de faire le suivi. « C’est sur les réseaux que j’ai appris que j’étais infecté, alors que je leur avais donné mes coordonnées, en particulier mon adresse électronique afin qu’ils m’envoient le résultat du test. », se plaint l’artiste. Toujours dans le direct, l’artiste a parlé des jours de son hospitalisation dans la période de laquelle aucun médicament ne lui avait été prescrit, « et voilà que je suis rentré chez moi guéri, sans aucun symptôme de la maladie », poursuit l’artiste.

Partant, nombreux continuent à croire que le jeune artiste à succès était victime d’une conspiration étatique, alors que d’autres croient plutôt que c’est lui qui a voulu de son bon gré jouer le rôle d’acteur dans le scénario pandémique réalisé par l’État et certains journalistes.

Rappelons que jusqu’à date qu’aucune identité des 18 personnes infectées n’est révélée, à par celle de la vedette et vraisemblablement celle du citoyen Belge. Ce qui peut bien évidemment laisser une marge de doute dans l’imaginaire haïtien sur la question, sachant que l’État, étant à la fois juge et partie dans cette affaire, peut de sa bonne volonté donner le chiffre qui lui plait, puisque la société civile n’a aucune possibilité d’en vérifier.

À noter qu’Haïti a déjà bénéficié environ une dizaine de millions de dollars américains venant partout et ailleurs pour être « affectée » par ce fléau sanitaire.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker