Le nouveau Coronavirus SRAS-CoV-2 peut se propager jusqu’à 4 mètres d’un malade



La nouvelle souche du Coronavirus SRAS-CoV-2 peut s’éparpiller jusqu’à une distance de 4 mètres d’une personne contaminée, a révélé une étude publiée dans la Revue CDC Emerging Infectious Diseases.

Une étude réalisée par un hôpital de Wuhan qui a été publiée vendredi par la revue CDC Emerging Infectious Diseases révèle que le nouveau Coronavirus SRAS-CoV-2 peut se propager jusqu’à quatres mètres d’une personne contaminée.

«Le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 contamine à la fois les surfaces et l’air à proximité des patients, et jusqu’à quatre mètres d’eux», a-t-elle indiqué.

Les chercheurs chinois ont effectué des prélèvements sur 15 patients de l’hôpital de campagne Huoshenshan de Wuhan entre le 19 février et le 2 mars, ainsi que sur 24 malades moins grave dans un service de soins généraux.

« Les prélèvements ont été faits sur les sols, les souris d’ordinateurs, les poubelles, les rambardes des lits, les masques des patients, les équipements de protection des soignants, les bouches d’aération, ainsi que dans l’air des chambres à plusieurs endroits.
Le SARS-CoV-2 était largement distribué dans l’air et sur la surface d’objets dans les services de réanimation et de soins généraux, ce qui implique un risque potentiellement élevé de contamination pour les personnels soignants et les autres contacts proches », écrivent les chercheurs.

L’environnement des patients en soins intensifs était les plus contaminés. Parmi les objets les plus contaminés figurent les «souris, les poubelles, les lits, les poignées de portes ainsi que la moitié des semelles des chaussures du personnel soignant.

« Nous recommandons fortement aux personnes de désinfecter les semelles de leurs chaussures avant de sortir de services où se trouvent des patients du COVID-19 », en concluent les chercheurs.

« La distance maximale de transmission d’un aérosol de SARS-CoV-2 pourrait être de quatre mètres», ont-ils mentionné tout en conseillant aussi de désinfecter les masques après utilisation

Par ailleurs, « le virus a aussi été trouvé sur la bouche d’aération par où l’air des chambres est évacué ». C’est pourquoi, les chercheurs estiment que « l’isolement à domicile des personnes avec un COVID-19 suspecté pourrait ne pas être une stratégie efficace de contrôle».

Ainsi, des pays comme les États-Unis préconisent de » couvrir le visage, pour éviter que des personnes porteuses du virus, mais sans symptômes ne contaminent d’autres gens en parlant ou en respirant ».

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker