Vingt-quatre mois d’arriérés de salaire réclamés par des employés de la compagnie Dignité

Des employés de la compagnie Dignité ont entamé au Cap-haïtien un mouvement de protestation, ce 7 avril 2020, pour réclamer de l’État haïtien vingt-quatre (24) mois d’arriérés de salaire.

Pour ces employés qui étaient une vingtaine, « aucun confinement n’est possible sans au moins la capacité de se disposer d’aliments nécessaires pour subsister ».

Ils disent ne pas nier la létalité de la pandémie, d’où la raison de leur revendication qui vise à réclamer de l’État ce qui leur est dû pour une éventuelle possibilité de confinement général.

Sans pitié pour le Président de la République, en lui proférant des injures vraiment grossières, ces employés dénoncent le cynisme des autorités et martèlent que « le confinement ne sera pas possible » s’ils ne sont pas payés.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker