Les USA interdisent l’exportation des masques vers les Caraïbes

Les pays des Caraïbes ne peuvent pas obtenir de masques américains, de ventilateurs pour le COVID-19 sous la pression de Donald Trump. Ces pays qui luttent pour sauver des vies et empêcher la propagation mortelle du coronavirus dans leurs territoires vulnérables ne devraient pas se tourner vers les États-Unis alors qu’ils cherchent à acquérir des équipements de protection rares mais, indispensables pour lutter contre la pandémie mondiale.

Un porte-parole des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a confirmé au journal “Miami Herald “ que l’agence travaille avec la Federal Emergency Management Agency pour empêcher les distributeurs de détourner des équipements de protection individuelle, ou EPI, tels que des masques et des gants, à l’étranger. Les ventilateurs sont également sur la liste des interdits. « Pour ce faire, le CBP détiendra les envois d’EPI spécifiés dans le mémorandum du président tandis que la FEMA décide de renvoyer l’EPI pour utilisation aux États-Unis; d’acheter l’équipement de protection individuelle, (EPI) au nom des États-Unis; ou, autorisez-le à être exporté », indique le communiqué.

Au cours de la semaine dernière, trois pays des Caraïbes: les Bahamas, les îles Caïmans et la Barbade ont tous vu des conteneurs de matériel de protection individuelle achetés auprès de fournisseurs américains interdits d’entrée sur leur territoire par les douanes et la protection des frontières américaines.
«Nous parlons d’équipement de protection individuelle; nous parlons également d’appareils médicaux durables, de gants, de blouses et de respirateurs », a déclaré le Dr Duane Sands, ministre des Bahamas, au Miami Herald.

Mardi, les douanes et la protection des frontières des États-Unis ont informé une compagnie maritime que leur expédition de fournitures médicales à destination de Nassau ne pouvait pas être déchargée aux Bahamas et que les conteneurs devaient être retournés à Miami «pour inspection». Mais même avant cela, Sands a déclaré que le gouvernement des Bahamas avait déjà présenté plusieurs « plaintes de transitaires et de compagnies maritimes selon lesquelles il était difficile de dédouaner certains articles ».

À souligner que les USA comptent pour l’instant le pays le plus touché par le Covid-19 avec plus de 25,767 décès et plus 613,507 cas testés positifs au virus. La situation est chaotique et le président américain continue d’augmenter la pression.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker