Situation de panique actuellement à 4e Avenue Bolosse, des maisons incendiées


Actuellement, des bandits armés de “Gran Ravin” envahissent ceux de “Baz Pilat ». Des tirs sporadiques sont entendus. Plusieurs maisons incendiées. Au moins deux personnes sont déjà tuées sous les balles du groupe de “Gran Ravin”, selon une source de la zone contactée par la rédaction de TripFoumi Enfo. Les hommes de Ti Lapli, Bougòy de concert avec ceux de Village de Dieu auraient aussi mis le feu à l’école des sœurs de la 4e Avenue Bolosse, toujours selon un habitant de la zone.

Les hommes armés de “Baz Pilat seraient impuissants face aux assauts des bandits de “Gran Ravin” qui se disent déterminés à prendre le contrôle des Avenues.

Izo, du groupe 5 secondes, a déclaré que la route de Martissant sera occupée toute la semaine si les barricades placées par la PNH sont encore là au niveau du bicentenaire. Toutefois, d’après un autre habitant de la zone, cette guerre a été déclenchée après l’assassinat de l’un des frères jumeaux couramment appelé “Ti marasa” et l’autre s’était réfugié à “Gran Ravin”. Il a intégré le groupe, maintenant il est de retour en signe de revanche. Il promet de venger les bandits armés de “Pilat”. Les hommes armés de “Gran Ravin” avec le support de ceux de Village de Dieu qui veulent chasser à tout prix les bandits des Avenues Bolosse imposent leur loi. Ils tirent dans toutes les directions (1ère, 2e, 3e et 4e Ave.), la situation est plus que compliquée où des citoyens sont entrain de vider les lieux afin de donner place aux bandits armés. Plusieurs habitants ont été tués lors des premières attaques perpétrées en début de la semaine. Au moins 25 morts selon un rapport de Défenseurs Plus.

Choix de l’éditeur


Il faut toutefois souligner qu’un membre important du groupe 5 secondes dénommé “Krapo” avait été aussi tué sous les projectiles des individus armés de “Baz Pilat”. Donc, c’est une bataille qui s’annonce difficile et surtout avec la complaisance ou la passivité des forces de l’ordre.

Parallèlement, le Premier ministe Jouthe Joseph a déclaré que ces bandits sont ses amis, ils se sont entretenus de très souvent, en dépit de la dernière décision du ministre de la justice ordonnant aux policiers de stopper tous les bandits dûment identifiés avec une arme à feu.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker