Plus de 320 prisonniers libérés en Haïti pour empêcher la propagation du COVID-19 à l’intérieur des prisons

Les autorités judiciaires ont annoncé la libération de 322 détenus, dont 21 femmes et 12 enfants à travers les différents centres carcéraux du pays ces derniers jours. Elles ont dû prendre cette mesure dans le but de limiter la propagation de ce virus mortel à l’intérieur des prisons.

Selon les autorités, ces prisonniers libérés étaient pour la plupart en détention préventive prolongée, ceux condamnés pour des délits mineurs ou qui présentaient des comorbidités liées à cette maladie. 

Ces libérations sont rendues possibles suite à une instruction envoyée par le Ministre de la justice et de la Sécurité Publique Me. Lucmane Delille à la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) avec le soutien du bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets en Haïti (UNOPS), de l’UNICEF, de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et d’autres partenaires.

Selon une enquête menée par l’UNICEF à travers les prisions civiles d’Haïti, environ 11,000 prisonniers, dont 8,300 hommes, 2,800 femmes et 220 mineurs ont été répertoriés. De plus 85% des garçons et 92% des filles sont en détention préventive prolongée.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker