“Les propos tenus par le Ministre de la Justice s’assimilent à un génocide gouvernemental »

Le professeur d’Université, Guerby Blaise n’a pas tardé à réagir après l’ultimatum de 72 heures donné par le Ministre de la Justice, Lucmane Delille, aux habitants « honnêtes » de Village de Dieu pour vider les lieux.

D’après Me Blaise, « …les propos tenus par le Ministre de la Justice s’assimilent à un génocide gouvernemental ». De ce fait, « il apparaît important de déconseiller au gouvernement d’effectuer cette opération sanglante… ».

« En réalité, le Ministre n’a pas tort de révéler la légitimité de la violence étatique en matière de sécurité publique. Cependant, son appel aux résidents publique d’évacuer le village caractérise un plan concerté lié à un massacre préparé. », soutient l’avocat, professeur de Droit Pénal à l’Université d’État d’Haïti.

Par ailleurs, quoique accueilli par nombreux haïtiens comme une volonté manifeste de freiner le banditisme le pays, l’appel du Ministre de la Justice est vertement et ouvertement critiqué par beaucoup, quant à la procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker