L’ultimatum de 72h expiré, le gouvernement menace d’intervenir au village à n’importe quel moment

Dans un communiqué de presse, publié ce mercredi 29 avril, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique rappelle que le délai de 72h, accordé le 24 avril dernier aux citoyens honnêtes de Village de Dieu de quitter l’espace pour faciliter une intervention policière, est expiré ce lundi 27 avril à 5h Pm, et que les forces de l’ordre pourront toujours intervenir au Village de Dieu à n’importe quel moment pour déloger les gangs armés qui s’y trouvent.

Contrairement aux rumeurs faisant croire que, sous la pression des organisations nationales et internationales de défenses des droits humains, le Gouvernement aurait annulé son opération au Village de Dieu pour déloger les bandits , par ce communiqué, le gouvernement rappelle que l’opération est toujours maintenue et ne donne aucune date et heure d’intervention.

«Ce qui revient à dire que l’autorité publique peut, à n’importe quel moment de la durée, intervenir dans ledit Village pour déloger ces énergumènes qui ne cessent d’endeuiller les familles haitiennes», a t-on écrit.

Le ministre de la justice veut un champ libre afin de s’assurer qu’aucun dommage collatéral ne soit produit et demande aux riverains et les résidents de la zone de quitter l’espace parce que les autorités sont appelées à intervenir incessamment pour déloger les bandits armés qui s’y trouvent.

Par ailleurs, de nombreuses organisations de défenses de droits humains craignent un bain de sang et appellent le gouvernement à résoudre le problème de banditisme par le biais de son organe de désarmement et de réinsertion CNDDR de façon négociée afin d’éviter tout éventuel dommage collatéral.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker