« Les personnes asymptomatiques sont des personnes de peu de symptômes » disait la ministre de la santé



Ceci est un texte rappelant la déclaration de la Ministre de la Santé Publique et de la Population, Marie Gréta Roy Clément, qui lors d’un point de presse donné conjointement avec le chef de l’Etat, peinait à élucider le cas du chanteur Roody RoodBoy.

D’après la Ministre de la Santé, une personne atteinte de Covid-19 qui est asymptomatique, c’est une personne qui ne présente que peu de symptômes relatifs à la maladie.

« Mais c’est totalement faux » nous dit une infirmière qui travaille à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), et qui souhaite rester sous le couvert de l’anonymat. « Les personnes contaminées asymptomatiques sont ceux qui ont un système immunitaire apte à combattre le virus. Elles ne sentiront aucun symptômes mais peuvent infecter des dizaines de personnes », a précisé cette infirmière.

Tandis que « Celle symptomatique présente des symptômes en plusieurs degrés toujours dépendamment de son système immunitaire. Les personnes qui ont déjà des maladies chroniques, ou autres maladies dangereuses seront les plus exposées au dernier degré. Son état de santé sera vraiment critique [grave] et presque tous les symptômes vont apparaître ».

Quant à des gens qui n’ont pas de graves problèmes sanitaires, « Ils peuvent présenter quelques symptômes [légers], voire nécessité d’une respiration artificielle pendant une très courte durée. »

Sur la question de l’utilisation de jargon médical dans les interventions de la Ministre de la Santé assimilant à des doutes sur sa maîtrise de la matière, l’infirmière n’a pipé mot mais conseille de préférence au ministère de la santé publique à adopter « la stratégie de dépistage massif de la population ».

« Presque tout fonctionne en Haïti et les chiffres augmentent de jour en jour. Une personne infectée peut contaminer tous les passagers d’une camionnette. La personne peut être asymptomatique et continue de faire de contaminés, ou sera symptômatique dans un moment s’inscrivant dans la période d’incubation. C’est là le danger ».

Le constat du non-respect des mesures barrières est net. Alors que, la commission scientifique présidentielle prévoit 20 000 morts si rien de considérable n’est fait. Puisque tout coule à flots, comme si la pandémie n’existait pas en Haïti, malgré le nombre de cas que nous connaissons quotidiennement, nous ne pouvons qu’attendre le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker