Le Burundi expulse l’OMS de son territoire

Le gouvernement du Burundi a expulsé du pays ce jeudi le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi que trois experts, a rapporté Reuters. C’est le 2ème pays africain à avoir pris cette décision contre l’OMS en pleine expansion de la Covid-19.

Le représentant de l’OMS au Burundi, Walter Kazadi Mulombo et trois de ses subordonnés ont été forcés de plier bagages à l’approche de l’élection présidentielle qui aura lieu la semaine prochaine. Selon Reuters, ce feuilleton survient après que l’OMS a exprimé ses réserves quant à la tenue du scrutin en pleine pandémie.

Une lettre du ministère des affaires étrangères a été envoyée jeudi au chef du pays de l’OMS, Walter Kazadi Mulombo, et à trois autres experts de l’organisation des Nations unies, leur donnant 24 heures pour quitter le pays. Le mobile de la décision n’a pas été avancé. Toutefois, Bernard Ntahiraja, le ministre adjoint des affaires étrangères qui a confirmé l’information, precise que les fonctionnaires ont été déclarés « persona non grata ».

« Nous restons très disposés à … soutenir la réponse au COVID-19 », a déclaré le directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, qui a qualifié Mulombo de « gestionnaire extrêmement compétent » lors d’une conférence de presse dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Le Burundi devient le 2ème pays africain à avoir expulsé des membres de l’OMS en pleine crise de Covid-19. A rappeler qu’aucune mesure n’a été prise pour faire face au virus dans ce pays.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker