’’Pas de justice, pas de paix” non au racisme, clament plusieurs milliers de manifestants aux USA

Une autre nuit de chaos et de fureur alors que les manifestants sortent malgré les couvre-feux. Plusieurs villes à travers les États-Unis ont éclaté dans des scènes ressemblant à des zones de guerre alors que la foule a défié les couvre-feux près d’une semaine depuis la mort de l’afro-américain George Floyd, qui a passé ses derniers instants coincé sous le genou d’un officier. “Je ne peux plus respirer” a-t-il lâché avant de passer de vie à trépas.

Indignés, blessés et criant à travers des masques portés pour se protéger contre le coronavirus, des milliers de personnes se sont précipitées dans les rues lors de manifestations. Alors que certains manifestants étaient pacifiques, d’autres se sont terminés dans le chaos et la dévastation.

Certaines personnes ont lancé des feux d’artifice et jeté des bouteilles sur les officiers. D’autres ont incendié des bâtiments, des voitures de police et pillé des magasins.

La police a riposté avec des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des arrestations. Les maires d’au moins 25 villes ont ordonné aux gens de quitter la rue. Certains États ont appelé des centaines de soldats de la Garde nationale pour répondre aux troubles.

Lire aussi:

Alors que le monde regardait, le même chant a fait écho à travers les États-Unis lors d’une cinquième journée de protestation: «Pas de justice, pas de paix», clament les protestataires qui dénoncent le racisme et la discrimination.

« Je veux pouvoir aller dans un quartier blanc et me sentir en sécurité. Je veux pouvoir, quand un flic conduit derrière moi, je n’ai pas à me serrer et à être en sécurité », a déclaré un manifestant noir. Je veux pouvoir être libre et ne pas avoir à penser à chaque pas que je fais. »

Parallèlement le président américain Donald Trump a salué le travail de la Garde Nationale qu’il a ordonné d’aller rétablir l’ordre et la paix à Minneapolis tout en minimisant le maire de la ville “La Garde nationale a été libérée à Minneapolis pour faire le travail que le maire démocrate ne pouvait pas faire. Aurait dû être utilisé il y a 2 jours et il n’y aurait pas eu de dommages et le siège de la police n’aurait pas été pris en charge et ruiné. Excellent travail de la Garde nationale. Pas de jeux,” a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker