Mort de George Floyd: le silence du Président de la première république noire du monde, interprété par les internautes

La question pendante fut : comment cela se fait-il qu’un noir est mort dans de telle condition aux États-Unis, le monde entier se soulève pour condamner cet acte jugé raciste et fasciste et le Président de la Première République Noire du Monde n’a pipé mot ?

Sur Twitter, comme sur Facebook, les critiques s’élèvent contre le silence du Président Jovenel Moïse qui est assimilé à un comportement d’un homme faible, impuissant par devant les États-Unis.

Son grand opposant du secteur privé des affaires, Dimitri Vorbe, a écrit sur sa page Twitter, « Ou konn sa k pi di nan dosye Black Lives Matter a, dirijan Ayiti yo pa ka di Twit… premye repiblik nwa wi…. Yo pap montre Trump yo pale kont li ».

De ce message suit une pléiade de réactions allant du même sens et qui font croire que Jovenel Moïse n’est pas capable de tenir une position critique par rapport à ce qui se passe aux États-Unis.

Certains font usage de l’ironie pour se moquer du Président, « Li pa ka pale, se mare labèk li ye. Si se te pou fè pwomès, nou tap wèl ouvri gòj li byen fò », lit-on sur Facebook.

Mort de George Floyd: le silence du Président de la première république noire du monde, interprété par les internautes

La situation s’est empirée aux États-Unis avec des émeutes, des manifestations pour réclamer Justice et Réparation. La mort de ce noir exprime une fois de plus comment cette nation est comblée de raciste. Toutefois, le mutisme du Président de la Première République Noire devant un tel crime, démontre l’incapacité des dirigeants haïtiens à maintenir au niveau des valeurs qui ont fait naître Haïti: liberté, égalité et fraternité!

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker