Mort de George Floyd: Un leader du Ku Klux Klan arrêté pour avoir heurté des manifestants avec sa voiture

Depuis la mort de Georges Floyd le 25 mai dernier, le peuple américain n’a jamais cessé de faire sentir son mécontentement contre la ségrégation raciale, le racisme et le préjugé de couleur dont le pays étoilé est sujet. À la fin de la semaine écoulée, un blanc américain se réclamant du Ku Klux Klan, a heurté plusieurs contestataires avec sa voiture, alors qu’ils manifestaient paisiblement.

L’incident n’a heureusement pas fait de victimes graves. Dimanche, Harry H. Rogers a foncé dans une foule de manifestants dans le comté d’Henrico, en Virginie. Le groupe pacifique s’était rassemblé afin de protester contre les violences policières et le racisme. Des actions similaires ont lieu dans tout le pays depuis la mort de Georges Floyd, un homme noir tué le 25 mai lors de son arrestation par un policier blanc.

«Plusieurs témoins ont rapporté qu’un véhicule avait fait tourner son moteur et traversé les manifestants occupant la route», a déclaré un porte-parole de la police d’Henrico, cité par CBS6. L’homme a été arrêté pour coups et blessures, tentatives de blessures et vandalisme criminel.

Néanmoins, dans le but de trouver les dessous de l’affaire, l’enquête pourrait prendre une toute autre tournure. La procureure a en effet annoncé que des recherches étaient effectuées afin de savoir si cet acte est en réalité un crime de haine.

En effet, Harry Rogers, âgé de 36 ans, se présente lui-même comme un leader du Ku Klux Klan en Virginie. «L’accusé, selon ses dires et par un coup d’œil rapide sur les médias sociaux, est un chef reconnu du Ku Klux Klan et un propagandiste de l’idéologie confédérée.

Nous enquêtons sur la pertinence des accusations de crimes haineux», a indiqué la procureure, qui a qualifié son acte «de haineux et méprisable». «Nous allons le poursuivre dans toute la mesure que la loi le permet, a-t-elle déclaré. Je promets que cet acte criminel flagrant ne restera pas impuni. La haine n’a pas sa place ici sous ma surveillance.» a t-elle poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker