La désinformation submerge le district scolaire de Miami-Dade avant le vote du Conseil sur les cours de lutte contre le racisme

Le conseil scolaire du comté de Miami-Dade a été la cible d’une campagne de désinformation que l’on pourrait qualifier de virale. Elle avait tenté d’attiser la crainte d’un vote favorable d’une proposition d’un membre du conseil afin d’explorer la mise en place ainsi que l’exécution d’un programme de lutte contre le racisme dans les écoles publiques.

Les membres du conseil scolaire ont déclaré avoir reçu des centaines d’appels et des commentaires remplis de mensonges, dont beaucoup faisaient d’écho sur les réseaux sociaux et les ondes des stations de radio.

Le conseil d’administration a finalement voté pour approuver la proposition à huit (8) voix contre une. Après avoir raconté comment eux et leurs assistants ont été inondés d’appels et de courriels, remplis de mensonges, un jour ou deux avant le vote.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les publications sur Facebook et WhatsApp référencées par les membres de la commission scolaire et trouvées par le Miami Herald étaient pleines de contrevérités. Ils ont déclaré que le conseil d’administration voulait intégrer une classe appelée Racisme institutionnel, basée sur les principes de Black Lives Matter. Ils comprenaient des numéros de téléphone pour les membres du conseil d’administration et une adresse e-mail pour envoyer des commentaires.

Les publications s’attaquaient également aux craintes homophobes, affirmant que les nouveaux cours seraient axés sur l’homosexualité, les personnes transgenres et que les enfants devraient avoir le droit de choisir comment et avec qui vivre. Les messages viraux, qui ont été partagé en grande partie dans la même langue et semblaient être au moins partiellement copiés / collés, ont déclaré que le programme impliquerait la rééducation des enseignants pour qu’ils enseignent de nouveaux cours.

Rien de tout cela n’est vrai. La proposition de Dorothy Bendross-Mindingall, membre du conseil, invitait le district scolaire à examiner les options fondées sur les programmes d’études qui traitent du racisme et de la compréhension culturelle et créer un groupe de travail dirigé par les élèves qui rendrait compte au conseil; afin d’élaborer ou d’améliorer le programme d’études contre le racisme.

La présidente Perla Tabares Hantman a déclaré qu’elle avait renvoyé chez elle trois réceptionnistes épuisées après avoir répondu à plus de 400 appels téléphoniques. Elle a estimé que 70% à 80% incluaient des mensonges et des contenus offensants.

C’est une sorte de campagne qui a eu lieu, pour moi. C’est quelque chose que je n’ai pas entendu depuis de très nombreuses années et je suis ici depuis 24 ans et demi au sein de la commission scolaire, a-t-elle déclaré. C’est quelque chose de déraisonnable, très offensante et qui ne mérite totalement personne. Tout ce que nous essayons de faire, c’est de protéger nos enfants, de faire ce qui est le mieux pour nos enfants. Tous les enfants. »

Les membres du Conseil ont déclaré qu’ils collectaient des informations et souhaiteraient retracer la ou les sources de désinformation.

« Je n’ai pas vu de telle campagne contre un élément d’un membre du conseil – de ce type », a déclaré le vice-président Steve Gallon. Elle a été stratégiquement plantée. Je suis fier de dire que ces graines de division ont échoué. Ces poulets rentreront à la maison pour se percher.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker