L’État de la Floride pointe du doigt les hispaniques concernant la montée de la Covid-19 dans cet État

Le gouverneur de la Floride, Ron De Santis, a souligné ce vendredi 19 juin 2020 que des groupes de journaliers et d’ouvriers agricoles à majorité hispaniques sont à l’origine du récent pic de coronavirus dans cet État.

Le gouverneur républicain a déclaré mardi aux journalistes que les conditions de vie et de travail exigeantes des travailleurs migrants et des travailleurs de la construction hispaniques sont en partie à blâmer, selon WFOR-TV.

Le gouverneur a signalé des cas dans des camps de migrants, une ferme de pastèques et Immokalee, une plaque tournante majeure pour la production de tomates, comme preuve de la hausse de l’épidémie.

Mais le commissaire à l’agriculture de la Floride, Nikki Fried, a fait savoir que la majorité des travailleurs agricoles sont partis il y a plusieurs semaines après la fin des récoltes et que la véritable hausse se situe dans les zones non agricoles, selon le Miami Herald.

De plus, Antonio Tovar, directeur exécutif de la Farmworker Association of Florida, a déclaré que ce n’était pas la faute des agriculteurs, car ils étaient vulnérables à la COVID-19.

Il a ensuite pointé du doigt DeSantis pour avoir ignoré les appels d’une coalition de 50 groupes qui lui ont demandé de l’aide fin avril.

« Nous avons envoyé cette lettre au gouverneur il y a plus de deux mois et maintenant il se rend compte que les travailleurs étrangers sont plus aptes à être infectés », a déclaré mercredi Tovar au News Service of Florida.

Tovar a affirmé que les ressources ne sont venues qu’en mai, après que de nombreux habitants de la communauté agricole du sud-ouest de la Floride étaient déjà tombés malades. « Il est trop peu trop tard », a-t-il déclaré.

La porte-parole de DeSantis, Helen Aguirre Ferre, a fait valoir que le gouverneur avait depuis longtemps mis l’accent sur la communauté agricole en tant que lieu à haut risque.

« Pendant des mois, le gouverneur DeSantis a parlé de l’importance de tester de manière proactive dans les zones à haut risque, telles que les zones agricoles où les travailleurs migrants / agricoles ont tendance à vivre et à voyager dans des espaces confinés propices à la propagation de cette maladie », a-t-elle déclaré.

Jeudi, la Floride a signalé la plus forte augmentation d’une journée des cas de coronavirus depuis le début de la pandémie.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker