Les mesures de la BRH : « un pas de plus vers la mauvaise direction », croit l’économiste Edelin Mangnan

La Banque de la République d’Haïti (BRH) a décidé, dans une circulaire, que tous les transferts soient payés en gourdes, sauf si les fonds seront expédiés sur un compte bancaire en dollar.

Cette décision a flambé la toile. Des gens réagissent avec colère. Toutefois, l’économiste Eddy Labossière a salué cette mesure en l’étiquettant de pas vers la bonne direction.

Contrairement à la position d’Eddy Labossière, l’économiste Edelin Mangnan croit fermement que c’est un pas vers l’autre sens. « Vers la mauvaise direction ».

Pour corroborer sa position, le Docteur en économie avance avec cinq arguments :

  1. La tendance sera pire que lorsqu’ils avaient choisi – l’année dernière – de dédollariser l’économie, parce que le dollar sera de plus en plus rare.
  2. Les maisons de transfert et les grands commerçants auront plus de marges de manœuvre pour en tirer profit – au détriment de la masse.
  3. La plupart de la Population n’a pas un compte en dollar. La mesure vise une classe bien déterminée au regard du fait d’expédier l’argent sur un compte bancaire en dollar.
  4. Beaucoup de magasins et entreprises vendent leurs produits et services en dollars. Là, il y a l’obligation d’acheter le dollar pour se procurer ces produits et services.
  5. La différence entre le taux de vente et le taux d’achat aura tendance à augmenter de 4 passant à 5… et peut arriver jusqu’à 10.

Au final, l’économiste Edelin Mangnan pense que Eddy Labossière a mal abordé le problème et l’aurait regardé que d’un seul côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker