Scandale : Organisation des gangs armés « pour permettre au pouvoir de se renouveler », révèle une enquête de FJKL

Une enquête menée par la Fondation Je Klere (FJKL), publiée ce lundi 22 juin 2020, révèle qu’il y a « un effort d’organisation des gangs armés en milice pour permettre au pouvoir en place de se renouveler. Pont-Rouge, La commune de Cité Soleil et les trois circonscriptions de Port-au-Prince sont au cœur de cette stratégie macabre. »

Ainsi, du contrôle de quelques gangs au contrôle de presque tous les gangs armés, le pouvoir joue sa carte.

Pont Rouge qui a toujours été un défi pour Jovenel Moïse ne l’est encore plus. Le pouvoir achève déjà son alliance avec cette zone.

La cérémonie du 17 octobre pourra avoir lieu, afin d’envoyer un signal fort à la communauté internationale.

Avec le support de Jimmy Chérizier dit Barbecue qui tend à unir les gangs au profit du pouvoir, G9 et alliés a été créé, et ce, constitué de neuf chefs de gangs armés qui contrôlent des territoires spécifiques. Ils ont aussi des alliés. Il s’agit de :

1.- Jimmy CHERIZIER alias Barbecue (zone d’influence Delmas : 2-24) ;
2.- Serge ALECTIS alias Ti Junior, Nan Chabon, la Saline
3.- Andris Iscard alias Iska, Belecourt
4.- James ALEXANDER alias Sonsonn , Baz Krache Dife, rue Saint-Martin/Rue Porcelaine (derrière Lacroix)
5.- Christ-Roy CHERY alias Krisla, Nan Ti bwa, Martissant, Fontamara
6.- Jean Emilio MICANOR, Waf Jeremi
7.- Coby, Chancerelles
8.- Mackenson, Pont Rouge
9.- Desange ROMANE alias Déporté (Delmas 2/Tokyo)
10.- Base Pilate (une nébuleuse de policiers/ Ezechiel Alexandre, 11-PP-0689)
11- Jonès, Terre Noire
12- Manilo, La Saline
13- Djouma Albert, Simon Pelé
14- Jude, Fort Dimanche
15- Mathias SAINTIL, Boston Cité Soleil

D’après les conclusions de FJKL, « si le plan aboutit, Haïti sera officiellement et légalement un Etat voyou, un ordre public assassin. Et les droits humains continueront à être massivement et systématiquement violés. Les citoyens doivent se réveiller dès maintenant pour faire échec à ce plan macabre. La Fondasyon Je Klere (FJKL) recommande la création d’une commission d’enquête indépendante avec le support du Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme pour faire la lumière sur ces douloureux évènements et la multiplication des actes de criminalité, de disparitions forcées, de viol, d’incendies criminels, d’enlèvements, d’exécutions extrajudiciaires qui constituent le lot quotidien des habitants des quartiers populaires en particulier et de la population en général et que justice soit rendue aux victimes. »

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker