La Cour des comptes bloque un contrat de location d’hélicoptère entre l’État haïtien et Helico SA

Dans une interview accordée au quotidien Le Nouvelliste le 26 juin, le président de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif a confié au journal que l’institution a bloqué un contrat de location d’hélicoptère entre l’État haïtien et la compagnie Helico SA.

3.3 millions de dollars, c’est le montant d’un contrat bloqué par la cour sur une affaire de location de trois (3) hélicoptères entre l’État haïtien et une compagnie privée dénommée Helico SA. La cour a estimé que ce contrat n’allait pas dans l’intérêt de l’État et a donné un avis défavorable.

«Sur le contrat de location d’hélicoptères entre l’État et des particuliers, nous venons de donner un avis défavorable en conseillant à l’État de faire d’autres choix économiquement plus viables. Mais, le public ne le savait pas », a déclaré le président de la cour au quotidien le Nouvelliste, M. Rogavil Boisguéné.

Ce contrat de location de 3 hélicoptères devait servir à assurer le transport des dignitaires et cadres de l’administration publique, et surtout, des étrangers en visite en Haïti. La cour a été surprise et étonnée de voir que le dossier a refait surface malgré un avis défavorable qui a été donné dans une correspondance datée du 23 mai 2020.

Devons-nous plier au caprice de ces enfants gâtés qui jettent l’argent par la fenêtre pour plaire à leurs copins. On se le rappelle, l’affaire de Dermalog, malgré deux avis défavorables de la Cour des comptes sur le projet de contrat entre la firme allemande Dermalog Identification Systems GmbH et l’Etat haïtien, ils ont quand même passé le contrat de gré à gré.

Youri Latortue, sénateur et président de la commission Ethique et Anti-corruption du Sénat, qui enquêtait sur cette affaire avait dénoncé ce vaste scandale de corruption, dont le nom de la première dame, Martine Moïse, a été cité.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker