Natacha Daciné, haut cadre du RDNP dénonce Éric Jean-Baptiste et démissionne de son poste

Natacha Daciné, membre du parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), a démissionné de son poste de Secrétaire Générale adjointe aux Relations internationales du parti; tout en dénonçant l’actuel secrétaire général du parti, Eric Jean Baptiste, le nouveau successeur de Mirlande H. Manigat.

Dans sa lettre de démission datant du 27 juin 2020, jour marquant la mort de Lesly Saint-Roc François Manigat, fondateur du parti, Natacha Daciné explique la raison d’une telle décision. Ainsi, : « face à la velléité du Secrétaire Général Éric Jean-Baptiste de substituer le vert du RDNP au rose, pour en faire un parti rose et blanc – face aux multiples violations des valeurs et des principes idéologiques du RDNP – devant l’utilisation du parti démocrate-chrétien comme bras politique de Père Éternel Loto et face aux frustrations grandissantes de nombreux militants / militantes; attachés à l’idéal du parti contre les dérives susmentionnées. »

« Je juge nécessaire de préciser que depuis plus de douze mois je dénonce les multiples violations des règlements internes et des statuts du parti, principalement par le secrétaire général M. Éric Jean-Baptiste. En dépit de ces sonnettes d’alarmes, il continue malheureusement à engager le RDNP de manière individuelle, sans consensus interne reflété dans les prescrits de l’article 20 des statuts. », a écrit Madame Daciné.

Elle poursuit : « Depuis la déclaration fracassante sur les ondes de la Radio Vision 2000 le 18 juin 2019 où, comme le grand public, nous les membres du Comité Exécutif National avions été informés de sa participation à une importante réunion sur la question d’amnistie, suivies de plusieurs autres prises de positions, je crois personnellement que Monsieur Éric Jean-Baptiste n’a pas cessé de ternir l’image, le prestige et l’éthique fondationnelle du parti et envoyer des signaux clairs dans l’opinion publique d’une alliance contre-nature entre le RDNP, fondé sous le sceau de l’intégrité et la moralité, avec le parti au pouvoir indexé officiellement dans des scandales de corruption notamment la dilapidation des fonds PetroCaribe. Je ne veux pas être complice de l’assassinat de la mémoire de Lesly François St Roc Manigat encore moins à la dénaturation de ce grand patrimoine qu’est le RDNP. »

Ne mettant pas fin à sa carrière politique, madame Daciné dit qu’elle restera attachée à l’idéal du parti pour continuer à œuvrer pour une société équitable.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker