Une manifestation pour réclamer Justice et Sécurité dispersée par la Police

Des citoyens regroupés dans les structures Nou Pap Dòmi et Mouvman Sitwayen Angaje ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes ce lundi 29 juin 2020 par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Des policiers encagoulés appartenant à diverses unités specialisées de la PNH ont lancé des gaz lacrymogènes en direction des citoyens qui sont pour la plupart des PetroChallengers qui dénoncent la mort tragique des deux jeunes danseurs, Nancy Dorléan et Sébastien Petit.

Une manifestation pour réclamer Justice et Sécurité dispersée par la Police

Avant même le début du Sit-in, les agents de la Police étaient déjà sur place, attendant un nombre considérable pour lancer les gaz lacrymogènes.

Une vidéo qui tourne en boucle sur les réseaux montre comment des policiers ont agressé physiquement certains de ces jeunes, saisi leurs banderoles, les plier comme s’ils représentaient une menace.

Le comportement de ces agents des forces de l’ordre ne plaisait pas aux internautes. Ils se prononcent ouvertement en faveur des victimes et exigent qu’une révolution soit entamée.

Pour plus d’un, il n’y aura vraiment pas de changement, d’amélioration de la condition de vie avec ce système. D’autres vont plus loin en prêchant la prise d’armes pour se révolter.

Malgré la brutalité policière, les citoyens ne pensent pas céder. Ils programment une marche en silence en mémoire des personnes victimes sous l’administration Moïse-Jouthe.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker