Un tribunal britannique refuse une demande de Maduro d’accéder à un milliard de dollars en or vénézuélien

Le président du Venezuela Nicolás Maduro s’est vu refuser l’accès à environ un milliard de dollars de réserves d’or détenues par la Banque d’Angleterre, après qu’un tribunal britannique ait décidé que le gouvernement britannique avait reconnu Juan Guaidó comme président.

La banque centrale du Venezuela, qui est toujours contrôlée par le gouvernement de Maduro, avait poursuivi cette Banque, demandant l’accès à 930 millions d’euros (1 milliard de dollars) de réserves d’or qui, selon elle, aideraient le pays à faire face à la pandémie de coronavirus. Le Venezuela avait l’intention de liquider l’or pour acheter des fournitures de soins de santé et de la nourriture par le biais du Programme des Nations Unies pour le développement, selon des documents judiciaires.

Mais, le gouvernement britannique, de même que le gouvernement américain et des dizaines d’autres dans le monde, reconnaît Guaidó, plutôt que Maduro, comme le leader légitime du Venezuela. Les troubles politiques au Venezuela remontent à 2018, lorsque Maduro a obtenu un nouveau mandat de six ans lors de l’élection présidentielle largement considérée comme une imposture.

La Haute Cour de Londres s’est prononcée jeudi contre le gouvernement Maduro, à court d’argent, le juge Nigel Teare ayant rappelé que Guaidó avait été « reconnu sans équivoque » comme président du Venezuela par le gouvernement britannique.

Le représentant de Guaidó à Londres a salué ce verdict. « C’est une victoire pour le peuple vénézuélien et l’Etat de droit et cela démontre l’importance de la séparation des pouvoirs », a déclaré l’envoyée de Guaidó, Vanessa Neuman, à CNN.

« L’or est là où il a toujours été. C’est Maduro qui a cherché à le retirer et nous l’avons protégé pour le peuple », Poursuit-elle.

La Banque centrale vénézuélienne a indiqué qu’elle ferait appel de la décision. « La banque centrale fera immédiatement appel de la décision absurde et inhabituelle d’un tribunal anglais qui entend priver le peuple vénézuélien de l’or dont il a un besoin si urgent pour lutter contre la pandémie de Covid-19 », a-t-elle écrit dans un tweet jeudi.

Les représentants de Maduro au tribunal ont qualifié la décision d’insatisfaisante. « Il est très rare qu’une affaire d’une telle importance juridique internationale soit tranchée par référence aux seules questions juridiques sans tenir compte des faits sur le terrain », a martelé l’avocat Sarosh Zaiwalla dans un communiqué.

La banque centrale britannique avait déjà bloqué une tentative similaire du gouvernement vénézuélien d’accéder à son or fin 2018, selon le Financial Times.

La banque détient environ 400.000 barres d’or dans ses coffres-forts, d’une valeur de plus de 200 milliards de livres sterling (244,6 milliards de dollars), selon son site web. Cela fait d’elle le deuxième plus grand détenteur d’or au monde après la Réserve fédérale de New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker