Car Wash Party en pleine Covid-19, sommes-nous en quête d’une hécatombe

Le « Car Wash Party » est une forme de divertissement apparu en Haïti à l’orée de la saison estivale 2019. Si pour certains, il s’agissait d’une ambiance innovante permettant aux jeunes de combattre le stress et les frustrations générées par les crises économique, sociale et politique reccurentes du pays, d’autres l’assimilaient de préférence à une activité de débauche juvénile. Ce qui fait qu’une campagne médiatique négative a été lancée autour de cette pratique et de nombreuses mairies de la République l’ont interdite dans leurs communes. Un an après, grande surprise, en pleine Covid-19, les Car Wash Party se relancent dans quelques coins de la capitale. Une situation qui s’avère malheureusement inquiétante.

Haïti est le troisième Etat le plus affecté par la Covid-19 dans la Caraïbe. Les autorités sanitaires continuent de sensibiliser la population sur les menaces que représente cette pandémie. Alors qu’en plein cœur de la capitale, sous le regard impuissant des forces de l’ordre, cette pratique qui a été longtemps interdite gagne encore du terrain. « Nuisance à la communauté », voilà comment certains maires qui se comportaient en moraliste l’ont qualifié.

Dans un article du journaliste Rysdaël Clébert Duvelsaint paru le 23 août 2019 dans les colonnes de TripFoumi Enfo, ayant pour titre  » Les « Car Wash Party » font encore des victimes dans la zone métropolitaine »,  un cri d’alarme a été lancé car peu de temps après l’apparition de cette forme de festivité, une quantité importante de morts ont été enregistrés. Nous voilà, à présent en face d’une nouvelle montée et ce, en puissance des Car Wash Party dans le pays.

Cette situation interpelle de nombreux analystes qui commencent par lancer des mises en garde en vue d’alerter les responsables d’Etat sur le danger imminent que constitue cette ambiance jugée malsaine – promotion de la dépravation par des internautes.

Le pays a déjà atteint la barre des 6000 infectés au coronavirus. Le chef de l’Etat annonce des mesures de reprise des activités scolaires et ecclésiales. Les accros au Car Wash Party se mobilisent de leur côté à intensifier leurs agendas de programmes. N’est ce pas le signe d’une prochaine hécatombe dans le pays?

En tout cas, on n’en est pas encore là!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker