Fraîchement démissionné, Max Attys invite Jovenel Moïse à quitter le pouvoir pour éviter un bain de sang

L’ex Ministre des Sports Max Attys tourne réllement le dos au président de la République. À peine démissionné, il invite Jovenel Moïse à laisser le pouvoir. Il a fait valoir cette position ce lundi 20 juillet 2020 en participant à l’émission Le Point sur Métropole.

Selon l’ex ministre, Jovenel Moïse a pris trop d’engagements contre le pays. C’est pour la première fois dans toute l’histoire récente du pays, dit-il, que tout le monde traite un président de menteur, et c’est grave. M. Attys s’est converti en conseiller pour inviter le président à laisser le pouvoir puisque le peuple ne se retrouve plus en lui et qu’il n’a plus les moyens pour «attérir».

Si le premier travail d’un citoyen dans l’État c’est d’être président, il ne pourrait jamais y avoir de résultats, avance Max Attys. Selon lui, pour donner des résultats dans un système aussi complexe et compliqué, il fallait avoir une vision, une équipe; tandis que le président n’en a aucune des deux. M. Attys est clair que Jovenel Moïse n’a pas de pouvoir, il ne peut même pas ordonner la réouverture d’un tronçon de route fermé pour quelle que soit la raison. Et puisque, selon lui, le chef de l’État ne pourra jamais organiser d’élections. Il a perdu toute légitimité aux yeux du peuple, qui l’invite à plier bagages et laisser le pouvoir, question d’éviter un bain de sang dans le pays.

Max Attys n’est pas le seul passager ayant abandonné le navire en ce mois de juillet et invite le président à démissionner. Me Reynold Georges, ancien conseiller juridique du président en a fait de même, tout comme le Sénateur Gracia Delva. Tous trois, des proches du pouvoir en place qui tournent le dos à Jovenel Moïse et l’invitent à démissioner. À Me Georges, M. Attys et le Sénateur Delva, fallaient-ils laisser le pouvoir pour se rendre compte que le président ne dirige rien?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker