Reconduit à la tête de la mairie de la Croix-des-Bouquets, Rony Colin rappelle au MICT son désaccord

Dans une lettre adressée au Ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Audin Fils Bernadel, ce lundi 27 juillet, le conseil municipal de la Croix-des-Bouquets, présidé par M. Rony Colin, tient à rappeler au ministre et à la Cour des Comptes que son mandat arrive à terme ce mardi 28 juillet 2020 conformément à l’article 68 de la constitution du 29 mars 1987 amendée. En foi de quoi, le cartel invite M. Bernadel à constater l’arrivée à terme de son mandat.

« Nous avons été élus lors des joutes électorales de 2015, conformément au décret électoral du 2 mars 2015 et prêté serment le 28 juillet 2016. Donc, notre mandat touche à sa fin ce 28 juillet 2020 », a-t-on lu dans cette correspondance dont nous en avons reçue une copie.

Plus loin, les conseillers municipaux rappellent au MICT qu’ils ont adressé un courrier à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) en date du 29 juin dernier pour constater la fin de leur fonction. « Nous voulons confirmer une nouvelle fois notre décision de ne pas rester à la tête de la mairie. Nous respectons la constitution », toujours selon cette note paraphée par Rony Colin, Géraldine Jean-François Cétoute et Jean Jonas Saint-Juste.

Les conseillers expriment également leur grand étonnement d’avoir été désignés agent exécutif intérimaire sans leur accord. « Le 7 juillet 2020, un arrêté a été publié au journal Le Moniteur, à notre grande stupéfaction, nous avons été reconduits à la tête de la collectivité », mentionnent-ils dans leur lettre.

« Notre mandat, étant arrivé à terme ce 28 juillet, Au-delà de cette date, nous allons signer aucun document qui engage l’administration de la commune », ainsi ont-ils conclu tout en saluant patriotiquement leur ministre de tutelle.

Il faut néanmoins préciser que cette situation se présente dans plusieurs autres communes du pays. Ils sont nombreux les cartels à être reconduits alors que les élus ne veulent pas devenir des AEI. C’est le cas par exemple pour Jude Edouard Pierre à la tête de la ville de Carrefour. Attendons voir ce que cela va donner.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker