« 7 millions d’enfants de plus pourraient soufrir de malnutrition après la Covid-19 », selon l’Unicef

Selon une estimation des Nations Unies, après la pandémie du nouveau coronavirus, près de 7 millions d’enfants à travers la planète, pourraient souffrir de la malnutrition. Ce rapport a été publié ce mardi 28 juillet 2020.

Selon l’Unicef, avant la pandémie de Covid-19, 47 millions d’enfants à travers le monde souffraient déjà des conséquences de la malnutrition, perte de poids et maigreur extrême ». Après la pandémie, ce nombre « pourrait culminer vers 54 millions sur les 12 premiers mois de la crise », ce qui « pourrait se traduire par 10.000 morts d’enfants par mois », essentiellement dans les pays d’Afrique subsaharienne et en Asie, à en croire les données de l’organisation internationale.

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance essaie de trouver les liens scientifiques par rapport à cette augmentation des chiffres.
« La pauvreté et l’insécurité alimentaire ont augmenté. Des services essentiels et des chaînes d’approvisionnement de nourriture ont été interrompus.

La qualité du régime alimentaire des enfants a baissé et le taux de malnutrition augmente », toujours selon le communiqué.

De nombreuses études montrent que la malnutrition devient de plus en plus un problème majeur et qu’il y a vraiment urgence de l’adresser.

En Haïti, ils sont des milliers d’enfants à mourir à cause de ce fléau. Quelle sera la situation après la Covid-19?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker