L’OPC invite l’EDH à éviter de facturer les abonnés pour des services non fournis

L’Office de Protection du Citoyen (OPC) se positionne sur la rareté d’électricité en Haïti ces derniers jours. Dans une note de presse parue le 27 juillet 2020, portant la signature du Protecteur du Citoyen Renan Hédouville, l’OPC estime que le rationnement a trop duré et invite les acteurs concernés à trouver une solution rapide. Aussi, il exhorte la direction commerciale de l’Ed’H à ne pas charger ou facturer les abonnés pour des services non fournis.

La structure de défense des citoyens dit constater que le pays est plongé dans une pénurie totale d’électricité. La situation s’est dégénérée suite aux mouvements de protestation des employés pour contester la nomination de Michel Présumé comme Directeur Général de l’Ed’H. En conséquence, les petites et moyennes entreprises, les médias, les centres hospitaliers sont affectés. Ils sont en grandes difficultés pour fonctionner, d’après la note. De même, les cas de viol, de vol et de braquage sont en hausse dans la soirée.

Face à cette situation délétère, l’OPC exprime ses vives préoccupations. L’institution dirigée par M. Hédouville dit reconnaître le droit à la mobilisation​ des employés de l’Ed’H. Cependant, l’OPC les invite à éviter toutes formes de violences ou de sabotage des matériels de l’Ed’H.

L'OPC invite l'EDH à éviter de facturer les abonnés pour des services non fournis

Il invite l’Ed’H à travers sa direction commerciale d’ «éviter de charger injustement ses abonnés pour service non fourni comme il est de pratique en Haïti».

L’Office de la Protection du Citoyen recommande aux autorités du pouvoir central à faire preuve de dépassement de soi afin de trouver une solution rapide au problème qui effondre l’institution, dans l’intérêt de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker