Des partis politiques de l’opposition dont Fanmi Lavalas entament des discussions sur la transition

Le parti de l’ancien président charismatique haïtien, Jean Bertrand Aristide, est au coeur d’une discussion avec d’autres partis politiques pour aboutir à une entente sur les conditions de départ de Jovenel Moïse et la transition.

Au cours de la fin de ce mois, les partis Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Fusion, Vérité, Ayiti An Aksyon (AAA) et Pitit Dessalines sont en pleine discussion avec le parti Fanmi Lavalas dans le but de former un front commun.

Suite à un accord signé avec d’autres structures politiques, Fanmi Lavalas, qui fait toujours cavalier seul depuis son repus d’apposer sa signature au bas de l’accord de Marriott, rejoint les autres partis politiques opposants au pouvoir en vue de débattre sur la meilleure façon de forcer Jovenel Moïse à vider les lieux, et préparer la transition.

D’après Joël Vorbe, membre directoire du parti de l’ancien prêtre, « le départ de Jovenel Moïse est indispensable pour : suspendre les dépenses irrationnelles, former un gouvernement du salut public […] pour organiser le procès PetroCaribe, rendre justice aux victimes des différents massacres tels que celui de Lasaline et Tokyo, réaliser la conférence nationale ».

Joël Vorbe apporte des précisions sur le refus de son parti de signer l’accord de Marriott. « Les membres de l’accord avaient dévié les conditions initiales ».

De nouveau réunis, les partis politiques de l’opposition espèrent enfin aboutir à la démission du Chef de l’État. Toutefois, le doute continue de régner considérant l’égo des politiciens haïtiens chefs de parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker