Le RDNP au bord de l’implosion, après l’expulsion de Natacha Daciné

Une situation de tension règne au sein du parti Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP). Natacha Daciné, secrétaire adjointe aux Relations Internationales, démissionnée le 27 juin dernier de son poste a été expulsée du parti. L’information a été confirmée par la concernée à notre rédaction.

Selon un militant du parti et proche de Natacha Daciné contacté par la rédaction de TripFoumi Enfo, le RDNP du feu éminent intellectuel haïtien Lesly Saint-Roc François Manigat vit une situation de crise sans précédent depuis l’arrivée de son nouveau secrétaire général, Eric Jean Baptiste qui dit-il, confond le parti politique avec ses entreprises privées. Ce militant sous couvert d’anonymat déclare que les membres du parti sont présentement « à couteaux tirés » depuis l’expulsion de Natacha Daciné.

Le 27 juin 2020, l’ancienne secrétaire adjointe aux Relations Internationales avait remis sa démission en faisant des révélations choc, mettant les projecteurs sur des attitudes pro-PHTK du secrétaire général du parti, Eric Jean-Baptiste. Elle avait souligné que l’entrepreneur « n’a cessé de ternir l’image, le prestige et l’éthique du parti et envoyer des signaux clairs […] d’une alliance contre-nature entre RDNP et le pouvoir indexé officiellement dans des scandales de corruption… »

Ne pouvant supporter ces révélations de Natacha Daciné, le directoire du parti a décidé de l’expulser. Un membre du parti encore sous couvert d’anonymat a réagi par notes vocales à la rédaction de TripFoumi Enfo exprimant sa protestation contre cette décision : »C’est triste et décourageant de voir Mirlande Manigat approuver l’expulsion de Natacha Daciné du parti. Nous ne savons pas ce que deviendra le RDNP ».

Un autre membre n’a pas hésité à exprimer son indignation. Il croit qu’ils « vont tous nous foutre à la porte. Sauf qu’ils vont chercher leurs parents pour voter pour Éric Jean-Baptiste ».

Confirmant le climat de tension régnant au sein du parti auquel Mirlande Manigat occupe une fonction honorifique, Éric Jean-Baptiste nie l’intensité de la tension arguant que « c’est une infirme partie du RDNP qui s’est révoltée contre l’expulsion de Natacha Daciné ».

Natacha Daciné était dans l’obligation de présenter ses excuses auprès de Éric Jean-Baptiste dans un délai de 48 heures. Passé l’ultimatum, le directoire du parti a tranché pour le secrétaire général qui, selon Madame Daciné, dans sa lettre de démission, « aurait la velléité de substituer le vert du RDNP pour faire allié du parti rose et blanc ».

« Je juge nécessaire de préciser que depuis plus de douze mois je dénonce les multiples violations des règlements internes et des statuts du parti, principalement par le secrétaire général M. Éric Jean-Baptiste. En dépit de ces sonnettes d’alarmes, il continue malheureusement à engager le RDNP de manière individuelle, sans consensus interne reflété dans les prescrits de l’article 20 des statuts. », avait dénoncé Madame Daciné dans sa lettre de démission.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker