Affaire Oasis: Non, elles ne sont pas des putes, aucune femme ne l’est d’ailleurs

La vie privée des gens n’existe presque plus en Haïti. À titre d’exemple, si vous essayez de jouir votre vie privée en toute tranquillité, une tierce personne peut avoir votre photo ou vidéo et faire de vous la personne la plus populaire sur les réseaux sociaux. C’est le cas de ce groupe de jeunes qui se sont fait filmés à l’hôtel Oasis en train de passer un stress.

En revanche, si vous partagez sur votre statut de WhatsApp, votre page de Facebook ou votre Chanel YouTube, une vidéo de motivation personnelle, une formation que vous aurez à faire, un article de presse, un livre en format PDF ou tout type de publication ayant rapport avec la promotion de la connaissance, tout le monde s’en moquera et seulement une poignée de personne la partagera.

Alors que si en pleine douche, quelqu’un vous espionne avec sa caméra en train de vous satisfaire sexuellement, vous ferez vite la une des journaux. Vos photos ainsi que vos vidéos s’afficheront partout sur la toile pour faire du buzz. Où est donc passé la vie privée ?

Récemment, un certain Christopher (ainsi connu) avait créé un faux compte Facebook, avec des photos d’un jeune homme plus « beau » et plus « chic » que lui, et a pu attirer l’attention des plusieurs filles sur son DM. Elles lui ont envoyé en privé des photos nues dans lesquelles elles étaient apparemment excitées. Bizarrement, le jeune Christopher a divulgé au grand public toutes les photos ainsi que les vidéos. Depuis lors, c’est devenu un sujet d’actualité sur les réseaux sociaux.

À l’instar de cet acte, un groupe de jeunes a été filmés à l’hôtel Oasis, en train de s’entre-jouir dans des actes sexuels. On ignorant toujours qui a partagé ces vidéos qui sont devenues virales sur la toile ; vidéos à l’égard desquelles les internautes n’ont pas hesité à cracher des mots qui blessent dans l’âme.

Non, elles ne sont pas des putes ! Aucune femme ne l’est d’ailleurs. Vous qui les dénigrez dans vos commentaires, auriez vous la décence de comprendre un tel qu’il s’agit de leur vie privée ? Il n’y pas de putes publiques ou de putes privées. De toute façon, de pute s’il y en avait, il y aurait « pute » tout court.

Alors arrêtez de partager la vie privée des gens sur les réseaux sociaux. Occupez vous plutôt de vos oignons.

Entretemps, il est conseillé à tout un chacun de bien équilibrer leur vie, afin que les divertissements à travers les plaisir charnels ne deviennent pas leurs priorités au détriment des « vrais » besoins de la vie.

Back to top button
Close
Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker