Deux bébés et une femme enceinte assassinés en moins d’un mois en Haïti

Des hommes armés opérant sous les yeux impuissants de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ces dernières années dans le pays, ne cessent de semer le deuil au sein de la population haïtienne qui fonctionnent sur la coupe réglée de ces bandits armés qui arrivent à se fédérer à l’encontre de la population.

Le nommé Godson Joseph, un bébé de 4 mois a été assassiné ce lundi 3 août 2020 par des bandits armés faisant partie des « 400 « marozo »opérant sur la route nationale numéro 8 dans la commune de Ganthier à hauteur de Papaye.

Le 15 juillet 2020, un autre bébé de 8 mois a été également assassiné par des gangs armés de Cité Soleil. Selon les habitants de ce bidonville, cet enfant a été tué par les hommes armés d’Iska qui est un allié du G-9.

Le 24 janvier 2020, une fillette a été tuée dans la localité de Lassère dans la commune de la Croix-des-Bouquets accompagnées de son père qui venait de la chercher à l’école.

La mort de ces enfants semble ne veut rien dire pour les autorités du pays. Aucune enquête n’a été menée pour trouver les coupables et de les punir. Les autorités gouvernementales du pays n’ont manifesté aucune volonté pour résoudre le problème de l’insécurité dans le pays.

Le pays est entrain de vivre son pire moment sur le plan sécuritaire depuis l’arrivée du régime PHTK à la tête du pays. Les foyers de gang augmentent. Les assassinats sont nombreux. Personne n’est épargné. La population vit en proie aux bandits armés.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker