Jovenel Moïse pleure la mort des libanais en ignorant celle des bébés et femmes enceintes assassinés en Haïti

Le président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse, dans un tweet publié ce mercredi 5 août 2020, a manifesté sa solidarité avec la communauté libanaise vivant en Haïti suite aux explosions survenues le mardi 4 août 2020, qui a causé pas mal de dégât dans ce pays.

« Le Liban a été durement secoué par les explosions survenues ce mardi 4 août 2020. Les pertes humaines et dégâts matériels sont considérables. Je compatis à la douleur de ce pays ami et exprime ma solidarité à la communauté libanaise vivant en Haïti », a écrit le chef de l’État dans son tweet.

Cependant, le locataire du palais national semble oublier qu’un bébé de 4 mois répondant au nom de Godson Joseph a été assassiné ainsi qu’une dame par des hommes armés à ‘Papay’, commune de Ganthier cette semaine.

Il y a deux semaines, une femme enceinte de 7 mois avait été assassinée à Cité Soleil par Isca, le puissant chef de gang de Belekou. Au début du mois de juillet, un enfant de 8 mois avait été lâchement tuée encore à Cité Soleil. Les 24 et 25 mai dernier, plusieurs personnes dont des enfants ont été assassinés à Tokyo et à ruelle Dessalines par les hommes armés de Barbecue.

En effet, aucune note de sympathie de la part du gouvernement pour la famille de ces enfants et à la population qui ne cessent de pleurer ces crimes odieux.

Pour certains, les autorités haïtiennes accordent plus d’importance aux étrangers.

Pourquoi les haïtiens qui meurent sous les balles des bandits n’intéressent pas le Président de la République Jovenel Moïse ? A-t-il un plan pour faire disparaître ce pays?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker