Insécurité: Le ministre de la justice invite toutes les institutions étatiques à jouer leur rôle pour résourdre le problème

À l’occasion d’une visite réalisée dans le plus grand centre carceral du pays ce 7 août 2020, le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent, invite tous les responsables au niveau de l’Etat à jouer leur partition afin de stopper le phénomène grandissant des gangs armés à travers le pays.

M. Vincent a profité pour exprimer la volonté de l’équipe dont il fait partie de freiner l’insécurité sur toute la République, particulièrement dans les départements de l’Ouest et de l’Artibonite. « Cette question de gangs armés doit disparaître dans le pays », a déclaré avec fermeté le numéro un du MJSP.

Toujours selon l’ancien directeur de l’ULCC, la peur doit finalement « changer de camp ». Il faut à présent que les bandits s’inquiètent beaucoup plus que la population civile. « Nous allons mener une action gouvernementale concertée afin de remédier à cette situation », a-t-il ajouté.

Faut-il cependant ajouter que le ministre a été accompagné, dans le cadre de cette visite, du commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Ducarmel Gabriel, du doyen du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Bernard St-Vil, du directeur de la Direction de l’Administration Pénitencière, l’inspecteur général Charles Nazaire Noël, et des commissaires de gouvernement d’autres juridictions du pays.

Un détenu depuis dix ans a profité du passage de la délégation pour s’agenouiller aux pieds du ministre de la justice pour réclamer de la grâce présidentielle. Une réaction qui a surpris M. Vincent.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker