Le BINUH condamne les actes de banditisme en Haït et exige l’arrestation de Barbecue

Le Bureau Intégré des Nation Unies en Haïti, dans un communiqué de presse en date du 12 août 2020, a exprimé son inquiétude face à la recrudescence des actes de banditisme dans le pays tout en exigeant l’arrestation de tous les chefs de gang dont le numéro un du G9, Jimmy Chérizier alias Barbecue.

Dans ce communiqué, la mission des Nations unies fait état de 159 personnes tuées et 92 blessées pour la période allant de janvier à juin de l’année en cours. Il invite l’État haïtien à tout mettre en œuvre, dans le but dit-il, de freiner ces actes de banditisme et garantir la paix et la sécurité de tous les citoyens.

Par ailleurs, le BINUH recommande aux autorités haïtiennes de poursuivre les auteurs présumés de plusieurs crimes, d’exécuter les actes judiciaires ainsi que le mandat d’amener émis à l’encontre de différents chefs de gang, notamment Jimmy Cherizier alias Barbecue. Ce dernier qui est visé par un mandat émis en février 2019, est cité comme auteur présumé dans plusieurs incidents meurtriers dont le massacre à La Salline en novembre 2018, celui du Bel-Air en novembre 2019.

Le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti exhorte le gouvernement à doter la Police Nationale d’Haïti et la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion de moyens adaptés en vue de mener à bien leurs missions.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker